Tortues à l’infini

Contemporain, Jeunesse, Lire en couleurs, Romans, Young Adult

Tortues a l infini

Auteur : John Green
Éditions Flammarion
350 pages

Résumé :
Aza, seize ans, n’avait pas l’intention de tenter de résoudre l’énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l’enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis.
Aza essaye d’être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille pour sa mère, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.
Aza, Daisy, Davis, trio improbable, trouvent en chemin d’autres mystères et d’autres vérités, celles de la résilience, de l’amour et de l’amitié indéfectible.

Catégorie « Un livre dont la couverture est majoritairement orange » du challenge Lire en couleurs de Février.

Mon avis : 
J’ai commencé le livre sans vraiment avoir lu le résumé, je l’ai choisi pour sa couverture afin de remplir la catégorie « couverture orange » du challenge Lire en couleurs. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, j’ai trouvé de suite Daisy antipathique, Aza m’a également laissé de marbre, un peu de peine par rapport à sa maladie mais sans plus. J’ai trouvé qu’il y avait un trop grand écart entre la maladie d’Aza, de comment elle voit le monde, le ressent, ses problèmes etc et l’enquête. Il y aurait pu avoir 2 histoires distinctives (2 livres en fait) et travailler en profondeur les 2 et non les survoler comme j’ai trouvé que c’était fait ici. Ça aurait peut être rendu les personnages un peu plus attachant. J’ai eu cette impression de collage de 2 histoires qui finalement ne s’apporte pas grand chose. Et je suis assez déçue. J’ai trouvé aucun des personnages attachants ou interessants.
Je n’ai pas non plus accroché au style d’écriture, qui manquait de finesse à mon goût.
Bref une déception pour ma part…

Ma note :

tortues a l infini note

 

Publicités

3 réflexions sur “Tortues à l’infini

  1. Personnellement,je l’ai adoré, mais justement parce que je souffre de Toc et me suis reconnue dans le personnage principal. Pour l’écriture, je ne sais pas ce que vaut la traduction, car je l’ai lu en anglais et j’ai adoré… Comme à chaque fois que je lis du John Green.

    J'aime

  2. Pingback: Février 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s